Deezer veut changer la donne !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ça, c’est à peu près la tête que j’ai faite lorsque j’ai découvert mon tout premier reversement lié au streaming : 😐

Je vous rassure, avec le temps on s’y fait toujours pas, mais on arrive presque à en rire : 😅

La question de la rémunération des artistes rattachés au streaming musical fait débat depuis plusieurs années.

La méthode actuelle, privilégiée par les géants du secteur, que sont Spotify et Apple Music, est basée sur les volumes d’écoute globale.

Ce système favorise les plus gros artistes et moins les plus petits ou encore certains styles musicaux, dits de niches.

DEEZER CHANGE LA DONNE ?

Deezer, qui représente plus de 14 millions d’utilisateurs de par le monde, milite depuis deux ans pour une répartition plus juste, basée sur l’engagement des utilisateurs.

Ils proposent un nouveau système de rémunération qui se veut être plus équitable, basé sur les écoutes individuelles de chaque abonné.

Ils ont appelé ce système : UCPS (pour User Centric Payment Sytem).

CE QUE ÇA change concrètement ?

Avec le système actuel et sur la base de deux abonnés Premium à 10 euros par mois :

Quand l’un écoute 90 fois un artiste, et l’autre 10 fois. L’artiste écouté 90 fois recevra 90 % de la rémunération globale, soit 12,60 euros, contre 10 % pour l’autre, soit 1,40 euro. Deezer prélevant au passage ses 6 € de commissions.

UCPS

« Avec UCPS, ce que vous payez sera reversé uniquement aux artistes que vous écoutez », explique Deezer.

Avec ce nouveau système, peu importe que le 1er artiste soit écouté 90 fois et le second seulement 10 fois. le montant reversé sera le même (7 euros) pour chacun !

De plus cette mesure basée sur l’utilisateur pourrait rendre les techniques frauduleuses, qui consistent à faire gonfler ses stats avec de faux “Plays” via de faux comptes, complètement inefficaces.

” Les comptes frauduleux n’auront plus la capacité de détourner les revenus générés par vos écoutes. Seuls les vrais artistes seront rémunérés. “

Toujours selon Deezer, les artistes qui aujourd’hui gagnent très peu en redevances, pourraient voir leurs revenus augmenter de 30 %, tandis que les plus gros pourraient perdre 10 %.

Côté artistes, cette nouvelle est donc une petite avancée dans cet objectif qui est de gagner sa vie de sa musique.

Côté utilisateur, cela pourrait devenir également un argument de poids quant à la question du choix de la plate-forme de streaming à privilégier. 

David Abakan

David Abakan

Compositeur / Interprète, je sors un 1er album en 2014 distribué par Modulor. Actuellement sur le Label Active Records, je m'efforce de faire vivre mes nouvelles productions en intégrant les solutions actuelles et quelques règles en marketing musical.

© 2019 – Tous droits réservés